Deuxième repli ...

Le lac Besson, le chalet refugeLe lac Besson

Deuxième étape : Enfin les chalets de l'Alpette. Un chalet sert de refuge. Trop exigu, les blessés sont soignés en plein air sans antiseptiques efficaces.

Le repli hopital Le repli hopital

Bref résumé du deuxième et troisième repli :

Quelques heures avant l'arrivée des Allemands pour anéantir l'Hôpital, tous s'engagent dans la montée du refuge de la Fare à travers les blocs de rocher, sauf les deux amputés cachés en lieu sûr. Le Maquis armé a pris position autour du chalet Hôpital.
Les allemands arrivent par le lac du Carrelet, constatent les restes de l'Hôpital et incendient le bâtiment. Un combat s'engage, l'ennemi laissera 17 morts, les Maquisards n'auront aucun blessé et l'Hôpital sera sauvé. Craignant un retour des Allemands, le maquis et les blessés rejoindront l'abri du Père Rajon sans aucune végétation mais d'une sécurité relative.

Le refuge Fare

Le refuge de la Fare datant des années 1880.

D'ici, à 2.300 m, nos rescapés peuvent suivre la bataille qui fait rage sur le plateau de l'Alpette. Il n'y a que des rocs et de l'eau. Rien à manger.