La reconstruction du refuge du "Père Rajon"

Le refuge sera reconstruit à l'identique l'été 1987 - sur la même base, en utilisant les pierres d'origine - avec l'aide de trois fils d'aviateurs, des scouts d'Europe et de plusieurs bonnes volontés.

Plaque commémorative.

Dans ce modeste refuge et alentours, séjourna au cours de l'été 1944 l'Hôpital Départemental des forces françaises de l'Intérieur qui, sous la direction de son médecin chef, le docteur Robert Tissot , couvert par un groupe de protection maquisard, aidé par 11 hommes d'un équipage de l'US Air Force dû se replier sous la pression des Alpenjaer de la 157ème Division Alpine Bavaroise.
Après l'arrêt brutal de l'avance allemande par le groupe mobile n°4 du maquis de l'Oisans à la bataille des Grandes Rousses, le 14 août 1944, la totalité des personnels et blessés de l'Hôpital purent regagner Grenoble libéré.